NOTRE PROJET

Créée en 2004 à L’initiative de la Communauté Emmaüs de Bourgoin-Jallieu, TRI Rhône-Alpes exerce son activité dans le domaine des compétences traditionnelles du mouvement Emmaüs : collecte, tri, réemploi ou démantèlement, suivi de la valorisation des matériaux et élimination des déchets ultimes vers des filières agréées.


Pendant plus de 10 années, TRI RA s’est consacré au traitement des Déchets d’Equipements Électriques et Electroniques en provenance des professionnels (entreprises et collectivités) de la région AUVERGNE-RHONE-ALPES. 

Le matériel collecté dans les entreprises est soit valorisé, soit remis en état. 

Le matériel informatique reconditionné est alors remis en vente en boutiques, ce qui permet à des familles à revenus modestes de s’équiper à petits prix.

Le secteur d’activité traditionnel de la coopérative étant menacé du fait de la concurrence et de l’évolution du marché, TRI Rhône-Alpes a cependant réussi à maintenir sa croissance en diversifiant ses revenus et en développant de nouvelles compétences.

Reconnaître et surmonter les pièges associés à la croissance est essentiel si la coopérative souhaite continuer son développement et consolider son modèle économique. 

« Nous devons nous assurer que les décisions que nous prenons aujourd’hui ne créent pas elles-mêmes des problèmes supplémentaires pour l’avenir » explique Gabriel JOBIN, Directeur Général de TRIRA.

Il existe cependant des risques évidents à se reposer uniquement sur les clients existants. La diversification des activités et donc de la clientèle disperse ces risques.



« Les conditions commerciales changent constamment ; le suivi et l’étude du marché doivent donc être également continus »

insiste Gabriel JOBIN.                 

Un service ou une activité à la pointe du marché un jour peut ne pas être meilleure que la moyenne quelques mois plus tard. Des clients apparemment fidèles peuvent rapidement trouver d’autres fournisseurs qui proposent une meilleure offre.

Avec le vieillissement des produits (informatiques) et des services, la croissance des ventes et les marges bénéficiaires diminuent. 

« Le fait de comprendre où se situent nos produits ou nos services dans leur cycle de vie peut nous aider à découvrir comment maximiser la rentabilité globale. En même temps, nous devons investir dans l’innovation afin d’établir un flux de produits et de services rentables à commercialiser » indique Gabriel JOBIN.

Ainsi, depuis 2014, la coopérative TRI Rhône-Alpes s’est efforcée à intégrer cette nouvelle donne à leur modèle économique, tout en maintenant des objectifs de rentabilité et de croissance à long terme.

Ainsi, notre projet est :

 A la fois d’apporter une stabilité sur l’existant, à savoir : 

  • La collecte et le traitement des équipements informatiques grâce à une politique RSE forte avec les entreprises qui nous font confiance;
  • Le commerce avec des espaces de vente optimisés et la vente en ligne relancée;
  • La formation avec la Certification Nationale de Qualité Qualiopi, gage de professionnalisation et source de financement stable des actions de formation.

Et de réussir un nouveau cycle de croissance avec, notamment l’ouverture d’un Tiers-Lieu Numérique. 

  • Notre vision est d’en faire un véritable Tiers Lieu de référence, duplicable sur de nouveaux territoires.
  • Cette initiative socialement innovante démontre une capacité à répondre de manière efficace aux besoins sociaux et environnementaux sur un territoire. 

« Le changement d’échelle de notre projet, dans ses différentes formes, est un véritable enjeu aujourd’hui pour répondre aux besoins sociaux et environnementaux croissants auxquels nous sommes confrontés » 

conclut Gabriel JOBIN.